Mercredi 23 AOUT 2006 A notre arrivée à Tomas Maestré le mercredi 23 août, nous avons trouvé un mouillage devant le port : pas terrible. Il est matérialisé par un mur de ferraille comme un parc à poisson. Luc a trouvé un recoin hyper tranquille. Nous y avons passé une bonne nuit réparatrice mais dès 8 h 30 des sirènes et un espagnol qui est au moins à 200 m avec un porte voix racontant quelque chose que bien sûr nous ne comprenions pas. Luc se lève pour voir puis se recouche. Il me dit : " ça ne doit pas être pour nous : on ne gène personne. " Mais impossible de se rendormir : ces sirènes faisaient tellement de bruit qu'elles avaient réveillé tout le monde à bord et toute la ville alentour. Je me lève à mon tour et regarde avec les jumelles. Je réussis à convaincre Luc que c'était pour nous. On lève l'ancre et on se met au mouillage 50 mètres plus loin. HO, MIRACLE… Les sirènes s'arrêtent… Jeudi 24 AOUT 2006 Nous allons au port en annexe et avec le gros moteur HONDA car on en était vraiment loin. Le fait d'être passé avec l'annexe nous à permis de voir que l'on pouvait passer sous un pont qui se lève toutes les 2 heures pendant 15 minutes et rentrer dans la MAR MINOR, mer intérieure de l'Espagne la plus grande d'Europe avec ses 72 kms 2. L'entrée dans la MAR MINOR avec XILOA nous permet de rester au mouillage dans un cadre bien plus sympa. L'envie de faire un tour nous prend. Mais au bout d'une heure de navigation, nous voilà échoué : la cartographie du GPS indiquait pourtant 3 mètres d'eau. En réalité, il n'y en avait que 1m 70. Pour ceux qui nous connaissent, ce n'était pas la 1ère fois que ça nous arrivait mais là, impossible de s'en sortir seul : résultat, un bateau moteur (150 CV)visiblement très habitué nous en a sorti moyennant finance. Ils nous demandaient 300 euros que Luc a bien négocié à 100 euros. La petite ballade avait un petit goût amer… Vendredi 25 AOUT 2006 à DIMANCHE 27 AOUT 2006. Depuis nous, nous méfions plus des indications GPS. Il faut savoir qu'il n'y a que 5 ou 6 mètres d'eau au maximum dans cette mer. Malgré d'autres navigations, on n'a pas eu d'autres aventures particulières et tant mieux. Nous avons fêté l'anniversaire d'Axel le 26 : neuf ans déjà. Il a eu sa NITENDO DS. Depuis, on ne le voit plus et Laurine non plus. Nous attendons la réparation du pilote mais malheureusement, ça n'avance pas beaucoup : les Espagnols n'ont pas envie de prendre la casse sous garantie. Nous allons essayer de passer par la France mais cela prend du temps et nous immobilise encore plusieurs jours. Nous commençons à trouver le temps long… Mais demain, nous attaquons notre rentrée scolaire pour Axel et Malaurie. Pour Laurine nous n'avons encore rien reçu du CNED. Ca va bien nous occuper !!! Imagen_011

Ouverture du pont pour passer dans la mer mineur.Imagen_010

rencontre avec notre premier iceberg dans la mer mineurImagen_012Imagen_013

Ce sont nos voisines les plus fideles. Nous ne connaissons pas ce modele de meduse. Avis aux amateurs : donnez nous des renseignements sur ce specimen.