C’est finalement à 22 H 30 le samedi 16 septembre que l’on est arrivé sans soucis au mouillage dans le port.

Depuis, on ne coule que des jours heureux. Il fait toujours aussi beau, le village (qui est quand même à 4 kms à pied)

Marina___la_Ville_photo_d_Axel

est vraiment sympa et paisible. C’est le contraire de Tanger où il y a un monde de folie, du bruit, de la pollution… Ici, tout n’est que paix, palmiers et océan…

descente_vers_l_ocean

On  est resté une journée au port, histoire de faire le plein d’eau et de pouvoir bricoler (la liste était longue). L’accueil au port est vraiment sympa.

Nelson, l’homme de la situation vient vous accueillir et nous souhaitant gentiment la bienvenue en Français. Le port est tout petit (on est je pense un des plus gros bateau).DSC05645

Le seul problème est que l’on commence à connaître du monde, qu’il commence a y avoir beaucoup de bat amis et qu’il est dure de travailler que ce soit le CNED pour les enfants ou sur le bateau pour les grands. Après une longue traversée, tout le monde a envie de parler de raconter sa traversée, sa météo, ses problèmes techniques et tout est vraiment passionnant. Mais quand on arrive au 4ème bateau et que l’on passe au minimum 1 heure à discuter par bateau, la journée se termine et on se demande qu’est ce qu’on a fait ? En fait, RADIO PONTON fonctionne très bien.

Du coup, au mouillage, on discute moins et on peut travailler un peu plus. Mais, on n’arrive toujours pas à suivre le rythme pour Axel du CNED et on prend un peu plus de retard chaque jour. Pour Malaurie, c’est bien plus léger et on avance normalement.

Pour Laurine, c’est la belle vie. Elle ne va recevoir ses cours en France qu’à la fin du mois et on les recevra sans doute à Madère une dizaine de jours après.

On ne la voit d’ailleurs plus beaucoup : elle est avec une super bat amie Candice du bateau Vent de Folie.

DSC05694

Depuis Tanger, elles ne se quittent plus et la barrière de la langue avec les Portugais locaux ne semble pas un problème. Sans doute travaille t’elle la langue …

Pour Axel et Malaurie, ils ont chacun copain et copine. Avec les enfants, c’est facile : ils sont tout de suite les meilleurs amis du monde au bout d’une heure. C’est super.

On sent les enfants totalement heureux de partager cette vie avec nous. Les journées sont seulement trop courtes.

En ce qui concerne la visite de l’île, on n’a pas du tout encore eu le temps d’y penser.

De toute façon, nous savons qu’il n’y a pas grand chose à voir. L’île fait  11 x 6 kms et s’élève à 517 mètres avec 2 000 mètres de fond à moins de 2 kms de la côte.

On va essayer de programmer une ballade ce week-end.

Un point sur l’informatique.

C’est absolument fabuleux de pouvoir communiquer à l’ombre des palmiers par le bais d’un ordinateur portable.  La commune de Porto Santo s’est dotée d’une zone WIFI sur la place principale et on peut se connecter gratuitement depuis cet endroit.connexion_Wifi

Le plus gros soucis est que la connexion dure la durée de la batterie du portable.

Quelques mots sur le logiciel SKYPE.

C’est carrément extraordinaire de pouvoir discuter et voir ses proches gratuitement et en direct. Le programme se charge sur internet en quelques minutes et fonctionne de suite après quelques renseignements.

Surprise : tout comme aux Açores, un mur est consacré aux bateaux de passage qui laissent leur empreinte. Nous, on n'a pas eu le temps...mur_de_graphesLe préféré de Malauriegraphe_pr_f_r__de_Malaurie

Bon, on en reste là pour ce soir.

On trinque à votre santé à tous avec un produit local délicieux :

En voici l’étiquette.Mieux_que_le_mad_re_le_poison_local