Le mot de Gégé

A force de longer la côte, je vais finir par apprendre la langue. Nous approchons Cartagène où on a prévu une escale technique et remise des niveaux. Luc m'a donc confié d'aller, à l'arrivée faire une reconnaissance pour trouver un lieu où nos appétits pourront être rassasiés. Il faudra aussi, pour la dernière fois recharger le frigo. On en a sorti moins que ce qu'on y en a mis et pourtant il est vide ; allez comprendre !
La ligne droite est de rigueur vu qu'Eole nous a carrément laissé tomber, heureusement que YAN a pris vaillament le relais. On lui a promis une biere Saoudienne à Cartagène et une nuit pour la cuver.
  A +, salut la compagnie

Le mot du capitaine

Et oui, toujours au moteur mais avec le gégenne. Le vent est OSO 7 nds apparent et nous déjaugeons avec le bateau, 8 nds, nous allons etre obliger de mettre le moteur en arriere longtemps avant l'arrivée a Cartagène pour ne pas monter sur le quai.
Le guindeau remarche, le relais c'est auto réparé j'ai quand même mis un coup de WD40 à tout hasard mais c'était bien kleen. Nous acheterons un relai à Cartagène.
je viens de prendre un nouveau Grib mais il est à la rue complet :  nous verrons donc sur place pour le départ vendredi matin vu que le sto est prévu à Cartagène jeudi jour et nuit.